Patrimoine rural et culturel
Saint-Martin-de-Brômes, village de charme

       L'origine du nom du village vient du célèbre Martin de Tours, soldat romain, devenu moine et évêque au milieu du 4 e siècle. Il évangélisa une partie de la Gaule et créa les premiers monastères cénobitiques. Le mot "Brômes" viendrait d'une valeur oro ou hydronomique en raison de la position du village, situé au pied d'un promontoire rocheux à la confluence du Colostre et du Pontet.
       Le sous-sol de Saint-Martin a livré des traces d'une occupation ancienne, mais le village n'a dû se mettre en place qu'à partir de la fin du Haut Moyen-Age si l'on en croit les textes anciens.

       Saint-Martin possède un riche patrimoine digne d'intérêt : tour de l'horloge du 14e siècle, église paroissiale 12e, vieilles maisons, sites archéologiques... A la suite de la découverte fortuite de deux sépultures gallo-romaines en avril 1972, lors des travaux d'aménagement de la route départementale 952, la commune s'est dotée d'un musée installé au rez-de-chaussée de la tour.

       Le 5 mai 1987 à la suite de la demande du Conseil Municipal, a été créée une réserve naturelle volontaire géologique. Il s'agit de la seule RNV de la région PACA concernant la géologie. Elle occupe une superficie totale de 6 ha 38 a 20 ca et concerne les parcelles 706 section A et 504 section au lieu-dit Buffe-Arnaud. Le site correspond à une barre de calcaire aux niveaux fossilifères de l'Hauterivien inférieur (crétacé inférieur) ayant livré une faune diversifiée de céphalopodes, laméllibranches et d'echinodermes. Ces fossiles en majorité des ammonites sont de grande taille. La RNV agréée est soumise à une réglementation : on ne peut détruire ou modifier l'aspect des lieux ; les activités de recherches minières sont interdites et on ne peut ramasser les fossiles naturellement dégagés par l'érosion.

       Dans les années 70, un peintre-sculpteur Enrico Campagnola (1901-1983) s'installa à Saint-Martin-de Brômes.

       Village typiquement provençal, sa grande place aux platanes offre un lieu propice aux rencontres et aux jeux des enfants. Cette place appelée actuellement : place de la libération, en référence à la seconde guerre mondiale, se nommait jadis place de l'hôpital. Au fil des rues et ruelles, vous découvrirez de nombreux linteaux sculptés et millésimés, dans la Grand Rue ou la rue des Brégançons. Certains monolithiques sont en forme d'arc accolade et peuvent dater du bas Moyen-Age. Au détour d'une ruelle vous découvrirez une fenêtre à meneaux ou des linteaux au décor étonnant.
       Une maison possède aussi une très belle baie géminée à colonne au chapiteau à décor de feuillage qui peut dater du 12e siècle.

St-Martin de Brômes - La fontaine à bulbe St-Martin de Brômes - Le lavoir
       Sur une petite place, jadis la principale du village, où se trouvaient les cafés, la mairie et autres commerces, est implantée la grande fontaine datée de 1845.
       Cette fontaine à bulbe est recouverte d'une épaisse cape moussue qui lui confère son originalité. Elle alimente par un caniveau qui conduit l'eau en aérien, un lavoir, situé plus bas, et construit dans les années 20. Il n'est pas rare d'assister aujourd'hui encore à des bugades. Des barres de bois contre le mur permettent de faire égoutter le linge.
       Saint-Martin possède une autre fontaine de type adossée, située dans la Grand Rue. C'est une fontaine de quartier, la borne monolithique porte la date de 1902.